Petite pêche en vidéo

Gestion du bar en 2018 : les ligneurs toujours menacés de disparition

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 10 novembre 2017


Le bar est une espèce d’importance majeure pour la petite pêche et notamment les ligneurs, la flottille qui en dépend le plus fortement. Pour la 2ème année consécutive, ces derniers sont sous la menace d’un moratoire de la pêche du bar au nord du 48ème parallèle (voir carte ci-dessous).

Notre objectif doit être de sauver le bar et les ligneurs

 

L’avis scientifique sur les stocks de bar en Atlantique recommande en effet un arrêt total des prélèvements en zone Nord. L’application d’un tel moratoire entrainerait directement la faillite de l’ensemble des pêcheurs de cette flottille et l’arrêt brutal de toute une filière économique, basée sur une pêche respectueuse de la mer et du poisson, sur une excellente valorisation économique et une qualité irréprochable.

A contrario, dans le golfe de Gascogne, l’absence de mesures de précaution risque d’entraîner la reproduction du scénario catastrophe de la zone Nord. L’impact sur la petite pêche artisanale serait alors encore plus important car ce sont plusieurs centaines de bateaux qui vivent actuellement du bar !

A la lecture des avis scientifiques, deux remarques sont fondamentales :

-          L’avis ne porte que sur les captures de 2016, alors que les mesures de gestion étaient beaucoup moins strictes qu’en 2017. Le niveau de prélèvement de 2017 sera donc moins important qu’en 2016.

-          Le problème de la délimitation des stocks est crucial et le négliger risquerait d’entrainer une aggravation de la situation à la fois dans le golfe de Gascogne et en zone Nord (voir la carte ci-dessous).

Etant donné la situation dramatique dans la zone Nord, il est nécessaire de poursuivre les efforts de gestion importants débutés en 2017. Par ailleurs, il n’est plus possible de considérer les populations de bar au nord et au sud du 48ème parallèle comme deux stocks distincts. C’est pourquoi nous réclamons l’application des mesures suivantes pour 2018 :

Dans la zone Nord :

- Application d’un moratoire total (interdiction de débarquement) en février et mars.

- Pêche récréative : reconduction des mesures de 2017 avec autorisation de débarquement d’un bar par jour et par personne entre juillet et décembre.

- Ligneurs : reconduction des mesures de 2017 avec diminution du quota annuel à 8 tonnes.

- Chalutiers et fileyeurs : autorisation de capture accessoire à 1% du tonnage par jour et 200 kg de plafond mensuel.

 

Dans le golfe de Gascogne :

- Un moratoire intégral de la pêche du bar (professionnels et récréatifs) en février/mars

- La limitation des captures de la pêche récréative à 3 bars par jour et par pêcheur

Comments are closed.