Petite pêche en vidéo

Marchés

Les pêcheurs rassemblés autour de la Plateforme de la Petite Pêche Artisanale réclament la mise en œuvre d’un signe de reconnaissance officiel d’attestation de spécificité traditionnelle

Sur les marchés, les étals de poissonneries ou au menu des restaurants, la valse des appellations laisse plus d’un consommateur dépité et dubitatif.

  • Produits issus de marées de 15  jours estampillées de qualité, signe officiel à l’appui, au simple motif qu’ils respectent un vague cahier des charges
  • Ecolabels décernés à des produits issus de pêcheries intensives eu égard à la bonne tenue de leur stock, mais sans aucune prise en considération de l’impact environnemental, économique ou social du développement de ces pêcheries
  • Poissons labellisés « pêche française » pour des captures opérées en Nord Ecosse ou dans l’Ouest Irlande à la simple condition que les navires portent pavillon français
  • Pratiques auto-proclammées « durables » ou « vertueuses »  par des acteurs majeurs de la grande distribution française.
  • Appellations « petits bateaux » pour des poissons aux origines douteuses  

Les consommateurs ont largement de quoi se perdre.

Largement aussi de quoi se mettre en colère, lassés qu’ils sont d’être toujours privés de ce droit fondamental à connaître l’origine des produits qu’ils consomment. 

Sans cesse ces appellations douteuses, ces mentions équivoques, n’ont d’autre ambition que de redonner à ces produits issus des pêcheries intensives une illusion de fraîcheur et d’authenticité que seuls les produits issus de la Petite Pêche peuvent légitimement revendiquer.

Les produits issus des petites pêches traditionnelles sont pourtant largement présents sur les marchés, et les captures de 4000 entreprises de pêche du segment Petite Pêche bien assez abondantes pour satisfaire les aspirations des consommateurs à disposer de produits bons, propres et justes tels que définis dans l’approche  SLOWFOOD :

  • Bons… parce que goûteux et savoureux, frais, capables de stimuler et de satisfaire les sens.
  • Propres… parce que produits sans porter atteinte à l’environnement et sans mettre en danger la santé de quiconque.
  • Justes… parce que respectueux de la justice sociale, c’est-à-dire avec des rétributions et des conditions de travail et d’échange équitables de la production à la consommation

Malheureusement, faute d’un signe officiel permettant de les identifier, les consommateurs sont bien en peine, lorsque conscient de leur rôle citoyen, ils cherchent à donner à leur acte d’achat une dimension militante en privilégiant ces productions.

Les pêcheurs rassemblés autour de la Plateforme de la Petite Pêche Artisanale Française revendiquent la mise en place d’une Attestation de Spécificité Traditionnelle pour tous les produits de la pêche issus du segment Petite Pêche, ainsi qu’un accompagnement financier adapté permettant la mise en oeuvre de ce label pour toutes les pêcheries d’importance économique significative.