Petite pêche en vidéo

Gouvernance

Les pêcheurs réunis autour de la Plateforme de la Petite Pêche Artisanale réclament un accompagnement financier européen pour que les acteurs de la petite pêche artisanale puissent être représentés

D’une manière générale, et plus spécifiquement au niveau national et européen, la Petite Pêche peine à se faire entendre.

Sous représenté de façon chronique dans les instances représentatives, le segment a bien du mal à faire valoir ses spécificités, et il faut en chercher les raisons dans la grande difficulté pour des marins seuls à bord ou avec un effectif réduit à dégager du temps pour ces missions de représentation sans mettre en péril la viabilité économique de leur entreprise.

Le situation est telle qu’aujourd’hui siègent dans les plus hautes instances des représentants du segment sans la moindre légitimité issue des urnes, juste désignés qu’ils sont par une confédération syndicale n’ayant d’autre alternative, faute de candidat sans doute, que de désigner ces pseudos représentants.

La situation à l’échelon local et régional n’est guère plus enviable, et lorsque les élus parviennent à grand peine à libérer les disponibilités nécessaires pour des commissions d’arbitrages sur les questions prégnantes d’accès à la ressource, ils doivent tout simplement, faute de temps, renoncer à investir le champ des autres problématiques : valorisation des produits, valorisation des métiers et des filières de formation, problématiques environnementales, dynamique territoriale , ingénierie financière ou gestion intégrée des zones côtières.

Il est pourtant essentiel que la Petite Pêche relève l’ensemble des challenges qui se présentent à la profession, faute de quoi, dans un monde en perpétuelle mutation, les acteurs de la Petite Pêche n’auront d’autres alternatives que le repli sur soi et l’abdiquation.

La situation actuelle est préjudiciable à tous, et convaincus d’être les grands oubliés de réformes qui les dépassent, les pêcheurs n’ont plus, dès lors, d’autre exutoire que de ponctuer périodiquement l’actualité de manifestations parfois violentes d’une indignation qui pour être légitime n’en est pas moins stérile.

Nous devons à tout pris renforcer cette capacité à se faire représenter et donner aux élus professionnels issus du segement Petite Pêche  les moyens de répondre aux sollicitations les concernant.

Les pêcheurs réunis autour de la Plateforme de la Petite Pêche Artisanale réclament l’accès à une juste gouvernance, tant dans les organisations professionnelles que dans les instances de la société civile, et revendiquent un soutien public effectif aux missions de représentation portées par des pêcheurs en activité.